Skip to content
Le blog Morpho Evasions

Tout savoir sur les Geckos

Tout savoir sur les Geckos

Face aux animaux stars du Costa Rica que sont les toucans, la grenouille aux yeux rouges et autres paresseux, le Gecko se fait très discret. Et pourtant il s’agit d’un animal exotique extrêmement intéressant. Voyons ensemble quelles sont ses caractéristiques, ses habitudes, s’il s’agit d’un animal dangereux ou pas, bref apprenons à connaitre le Gecko.

tout savoir gecko

Introduction

Le Gecko est présent sur une bonne partie du globe, on le trouve ainsi sur le continent Américain, Européen, Africain mais aussi en Australie ou encore en nouvelle Calédonie. Certaines espèces de Gecko, aussi appelés margouillat se trouvent dans les îles comme la Réunion ou Madagascar.

Au Costa Rica, nous trouvons la famille des Gekkonidae qui regroupe 5 genres. Ce sont environ 16 espèces de Geckos qui sont présentes au Costa Rica et ce, dans plusieurs types d’habitat.
De manière générale les geckos vivent dans les zones tropicales et subtropicales, même s’il s’agit d’une des rares espèces de reptiles capables de s’adapter au froid. Il a été trouvé des Geckos dans l’Himalaya à plus de 4000 mètres d’altitude.

Au Costa Rica, vous pourrez le trouver aussi bien dans le Corcovado que sur la côte Caraïbe comme Cahuita ou Tortuguero. Il est présent sur tout le territoire.

Les Geckos ne sont pas tous arboricoles, certaines espèces se sont adaptées à la vie au sol. Cette adaptation a eu pour conséquence la perte des lamelles adhérentes situées sous leurs pattes.
Nous pouvons trouver des Geckos dans les maisons, les forêts ou sur les sols.

Comment reconnaitre un Gecko d’un autre lézard ?

Gecko à tete jaune au Costa Rica

Il est fréquent de confondre un gecko avec un Anole ou encore un petit lézard.
De couleur plutôt sombre, marron il existe des espèces de gecko colorées au Costa Rica, comme le Gecko à tête jaune.
Le gecko peut toutefois se différencier par ses grands yeux (qu’il nettoie avec sa langue), ses gros doits pourvus de lamelles adhésives pour la plupart des espèces, leur tête plate et ne possèdent jamais de crêtes ou épines.

Attardons-nous sur les pattes du Gecko

pattes gecko

La capacité du Gecko à pouvoir gravir des parois verticales, même en verre, a toujours fasciné les scientifiques. De nombreuses recherches ont été, et sont toujours, effectué pour percer son secret.
Les geckos sont capables de se coller à presque n’importe quelle surface, même sous l’eau, sous vide d’air et sans jamais abimer les pattes ou salir la surface.

Mais quel est son secret ?

Une patte de Gecko est constituée de coussinet qui se composent de lamelles couvertes de fibres souples : les sétules.
Ce pouvoir d’adhésion est si puissant qu’un animal de 50 grammes peut résister à une traction de 2 kg.
Cet incroyable pouvoir d’adhésion intéresse énormément l’industrie de la sécurité, le secteur automobile mais aussi la médecine. En effet, cette capacité collante représente un intérêt dans les sutures de blessures.

Le plus impressionnant est peut-être le fait que les Geckos sont capables de coller et décoller leurs pattes à l’infini, sans jamais abimer les soies des pattes, et en un temps très court. Ils peuvent parcourir en une seconde une distance d’environ 20 fois leur corps. Cette rapidité est essentielle dans leur chasse pour se nourrir.

Le chant du Gecko

L’autre aspect le plus connu du Gecko est son bruit si particulier.
Qui n’a pas été empêché de dormir par le chant du Gecko si caractéristique au milieu d’une nuit moite.

Le Gecko est l’un des rares reptiles capables de produire autant de sons différents. Chaque son a une fonction bien précise.
Souvent associé à la reproduction où le chant aurait pour fonction d’attirer les femelles, il sert également à délimiter un territoire, éloigner des congénères ou encore effrayer les prédateurs.

Sa reproduction

Originaires d’Asie, les Geckos arrivés au Costa Rica se sont adaptés de manière exemplaire. Leur reproduction rapide, (ils peuvent se reproduire toute l’année) a permis une colonisation aisée.
Il est possible de trouver les œufs de Geckos un peu partout dans une maison, dans des chaussures, sur les murs, des assiettes, les recoins du salon, ils font preuve de beaucoup d’ingéniosité.

Les prédateurs justement, quels sont-ils ?

Les plus grands prédateurs des Geckos sont les serpents, les oiseaux et quelques mammifères.
Le Gecko se protège alors par son camouflage, et sa faculté d’escalade impressionnante.

Leurs petites dents leur servent également à se défendre en cas d’attaque de prédateurs, ils sont capables de mordre l’attaquant pour se défendre.
Une autre technique, et pas des moindres, est de pouvoir perdre leur queue en cas d’attaque. Il s’agit là d’une diversion classique chez certains types de lézard. Une grande majorité de Gecko est capable de se séparer de leur queue, ils bénéficient ainsi d’un poids en mois pour une fuite plus rapide et surtout d’une diversion pour le prédateur.

Le Gecko est-il dangereux ?

gecko au costa rica

Non, absolument pas. Il est à préciser qu’aucun Gecko au monde n’est venimeux. Il n’y a donc aucun risque à avoir des geckos dans sa maison ou à être en contact avec eux. Au Costa Rica, comme dans de nombreuses parties du monde, les populations locales attribuent des pouvoirs surnaturels au Geckos, des croyances. Certain pensent qu’ils portent chance, d’autre l’inverse.
Comme nous l’avons vu, en cas de défense le Geco peut être amené à mordre. Cependant, la petite taille de gueule, et la petite taille des dents du Gecko font qu’une morsure est perçue comme une pincement et provoque rarement de petits saignements. Dans tous les cas de figure si vous laissez le Gecko tranquille, il impossible qu’il vienne vous mordre.
Une des croyances les plus tenaces serait que lorsqu’un Gecko vous urine dessus, une forte douleur, urticante se ferait sentir, c’est faux.

Le Gecko, notre allié

De par son régime alimentaire, le Gecko est un allié de poids dans notre lutte des nuisibles ménagers. En effet, le Gecko se nourrit de blattes, de moustiques, de mouches, de mille-pattes, etc.
Voir chasser les geckos est d’ailleurs un spectacle assez amusant, ils se regroupent souvent près des ampoules incandescentes qui attirent les insectes nocturnes. Le Gecko se tient en embuscade et se jette sur les papillons et autres éphémères.
En conclusion, le Gecko n’est peut-être pas aussi impressionnant que le jaguar, la tortue Luth ou le Quetzal resplendissant, mais ses caractéristiques biologiques, sa capacité d’adaptation, son utilité sanitaire et le fait qu’il soit totalement inoffensif, font du Gecko, l’un des animaux les plus intéressant à observer.

Laissez un commentaire





Le blog Morpho Evasions

VOYAGES SUR MESURE

Devenez l'architecte de votre voyage au Costa Rica

AUTOTOURS

Des circuits parfaits pour découvrir le Costa Rica.

NOTRE AGENCE

Une présentation de nos valeurs et de notre vision du voyage.

Autres articles

Scroll To Top