GUIDE DE VOYAGE COSTA RICA

Toutes les infos pratiques pour vivre le meilleur séjour possible au pays ticos.

" Créer un voyage en fonction de vos goûts et de vos envies ne doit pas être une option supplémentaire, mais bien une évidence. "

PASSEPORT/VISA
Votre passeport doit avoir une validité s’étendant au-delà de 6 mois après votre date de départ.
Pas de visa pour les ressortissants belges, français, suisses et canadiens.
 
TRANSPORTS
Pour louer un véhicule il faudra être muni d’une carte de crédit (d’une validité d’au moins six mois) au nom du conducteur + un passeport + un permis de conduire valide (pas forcément un permis international). Une caution (souvent avoisinant les 1000$) sera bloquée sur la carte en dépôt de garantie. L’assurance de base est toujours incluse dans le tarif journalier de la location, si vous désirez la « full » assurance ou d’autres services complémentaires, vous pourrez la souscrire au moment de la prise du véhicule. Attention, vous n’êtes pas autorisés à sortir du pays avec un véhicule de location.
Le Costa Rica est assez bien développé au niveau du réseau routier. Le pays comprend deux « autoroutes », la Caldera qui relie la capitale San Jose à Tarcoles (Pacifique) et la « Panaméricaine », qui traverse le pays du nord au sud. Les routes nationales à une voie relient le reste du pays. En général, exceptés les deux axes principaux, les routes nationales sont souvent abimées (nids de poule, trottoir qui se décomposent, ponts etc.). Les routes secondaires ou « chemin secondaire », sont pour la plupart du temps en terre ou en pierres. En période de grosse pluie ces routes sont plus difficilement accessibles. C’est pourquoi le 4X4 est souvent recommandé sur ce genre de route, Vive l’aventure ! Ce sont les qualités de ces routes qui sont responsables de la durée parfois longue de certains déplacements. Pour avoir une idée des temps de distance entre deux points, n’hésitez pas à nous consulter.
Le code de la route est identique au code français bien que le système de signalisation soit moins développé. Il n’y a pas souvent de panneaux indiquant l’arrivée dans les divers villages, mais pour savoir où vous êtes, trouvez des points de repères, églises, au-dessus des arrêts de bus, le nom des sodas (snack pour se restaurer) ou le nom des écoles parfois.
Important, les bus ont toujours la priorité, à la capitale, ils ont une voie prioritaire et dans le reste du pays, ils ont le droit de s’arrêter n’importe où pour prendre des passagers. Soyez donc vigilants lorsque vous suivez un bus ! Nous vous conseillons d’éviter de rouler la nuit à cause de manque d’éclairage sur les routes secondaires.
Le stationnement est assez facile au Costa Rica, presque tous les hôtels sont dotés de parking et dans les villes et villages, vous trouverez des parkings payants sous surveillance. Il s’agit la plupart du temps d’un tarif unique à la journée qui reste bon marché. Si vous vous garez en rue, des gardes vêtues d’un gilet fluorescent vous surveillent votre véhicule en échange d’un pourboire. Vous donnez ce que vous voulez, en général de 100 à 500 colones (environ 0,50€) en fonction de la durée de stationnement. Soyez quand même vigilants lorsqu’il s’agit de zones touristiques où le prix du stationnement peut varier du simple au double à 500m d’écart.
Les adresses au Costa Rica sont basées sur un système d’orientation géographique, ni numérotation, ni nom de rue, votre hôtel se trouvera par exemple à 100m nord de l’Eglise et à 150m l’ouest du collège San Juan
 
BUDGET ET CHANGE
 
Monnaie nationale : le colon (1 EUR=620 colones). Pour vos achats courants (ex : boissons, nourriture, souvenirs, etc.) ; nous vous recommandons de payer en Colones. Vous pourrez vous procurer des Colons sur place à votre arrivée à l’aéroport, auprès des bureaux de changes ou dans des distributeurs automatiques (Visa/MasterCard) que vous trouverez dans les principales villes du pays.
Le Dollar américain reste une monnaie de référence et nous vous conseillons de vous munir de Dollars en petites coupures avant de partir.
Quand vous quitterez le pays, vous devrez vous acquitter d’une taxe d’aéroport (29 $US).
Pour les repas, prévoyez entre 5 et 15$ par personne pour un repas chaud typique.
 
POURBOIRES
 
Il s’agit d’une pratique usuelle et non obligatoire. Selon votre satisfaction, à la fin d’une prestation ou à la de votre voyage, il est d’usage de donner un pourboire à votre guide et à l’équipe locale. Il doit être adapté au niveau de vie du pays et de la durée du votre séjour. C’est votre geste d’appréciation par rapport à la prestation reçue.
D’autre part, dans certains établissements, les prix n’incluent ni les taxes (13%) ni le service (10%).
 
HEURE LOCALE
 
GMT-6
En été, le Costa Rica est en retard de 8h par rapport à la France et à la Belgique.
En hiver, le Costa Rica est en retard de 7h par rapport à la France et à la Belgique.
 
ELECTRICITE
 
110V, 60 Hz, prises plates de type américaines.
 
 
 
CLIMAT
 
Tropical, en général humide et chaud. La température moyenne est de 23°C à San José, 31°C sur la côte et au nord, à peine plus frais la nuit et ceci toute l’année. En altitude, la température chute vite : à 3000m, il fait de 5 à 15°C.
Il y a deux saisons distinctes au Costa Rica : l’hiver, humide de mai à novembre (pluies brèves mais torrentielles), l’été, de décembre à avril (soleil et ciel dégagé).
On peut voyager au Costa Rica toute l’année, car il ne pleut jamais la journée complète.
Chaque période de l’année présente ses avantages :
-         De janvier à avril : soleil, vent et sécheresse sur le versant Pacifique. Attention, la saison sèche est moins marquée sur le versant Caraïbe.
-         En avril-mai : c’est le printemps, la saison des pluies commence fin mai.
-         En juin-juillet : c’est le « veranillo », le petit été ! Les pluies diminuent sur l’ensemble du pays.
-         D’août à octobre : Belles périodes ensoleillées sur la côte Caraïbe.
-         D’octobre à Décembre : périodes ensoleillées interrompues par des averses. Décembre, retour de la saison sèche annoncée par des alizés sur le pacifique.
 
LES BAGAGES
 
Nous vous conseillons de prendre des bagages légers, d’autant plus que l’on peut facilement faire laver son linge sur place. Par mesure de précaution, pensez à emporter dans votre bagage « cabine », votre nécessaire pour quelques jours au cas où votre bagage n’arriverait pas en même temps que vous !
Nous vous soumettons cependant une petite liste :
 
-vêtements légers en coton
- Pantalons en toile
- Chemises à manches longues contre les moustiques
- Un gilet/pull
-Une veste coupe-vent imperméable
-poncho de pluie ou parapluie
-pantalons courts et t-shirts
-maillot de bain
-chapeau/casquette
-crème solaire
-anti-moustiques
-lunettes de soleil
-lampe de poche
-chaussures de marche fermées
-appareil photo
-adaptateur
- un sac à dos léger pour les excursions
- un réveil
 
Evitez d’amener des bijoux de valeur, des vêtements ou sacs en cuir et des valises volumineuses solides, moins pratiques à transporter que des sacs souples lors des circuits.
 
ALIMENTATION - EAU
 
L’eau est potable dans tout le pays sauf dans certaines zones reculées telles que Corcovado ou encore Tortuguero où les hôtels mettront à votre disposition de l’eau potable à volonté.
 
Si vous consommez des fruits achetés en bord de route, pensez à les laver avec de l’eau potable.
La grande majorité des plats costariciens sont composés de riz et de haricots noirs. Le plat le plus populaire s’appelle le « casado » ( homme marié) qui comprend outre ces deux aliments, des bananes cuites, de la salade et au choix du poulet, de la viande ou encore du poisson.
Le poisson le plus réputé s’appelle le Tilapia et se mange le plus fréquemment en friture. D’autres plats tels que les chicharones « viande de boeuf frite » ou chifrijo « haricot, riz, tomate, avocat, bœuf cuit, se consomme comme tapas dans les bars.
 
SANTE
 
Composez-vous une pharmacie de première urgence.
(Analgésique, anti-diarrhéiques, laxatif, antiacide, désinfectant, pansements, compresses stérilisées, …)
 
Recommandations :
Dengue : Les risques de contagion par piqures de moustiques sont faibles. Il est conseillé de se protéger par application de crème ou spray répulsifs. Nous n’encourageons pas l’usage de traitements préventifs alors qu’ils ne sont pas nécessaires.
Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer au Costa Rica.
Si vous transitez par un pays d’Amérique du Sud (Colombie, Panama,), vérifiez que la compagnie aérienne ne vous recommande de faire le vaccin de la fièvre jaune pour entrer au Costa Rica.

NOTRE AGENCE

Une présentation de nos valeurs et de notre vision du voyage.

NOTRE EQUIPE

Présentation de vos interlocuteurs en France, au Costa Rica et en Belgique.

AUTOTOURS

Des circuits parfaits pour découvrir le Costa Rica.

VOYAGES SUR MESURE

Devenez l'architecte de votre voyage au Costa Rica

DEVELOPPEMENT DURABLE

Morpho Evasions agit concrètement pour la préservation des écosystèmes et des populations.

PROFESSIONNELS

Vous cherchez une agence réceptive ? Nous cherchons des partenariats partout dans le monde pour poursuivre notre aventure. Parlons-nous.